La lune et le soleil de Frida Kahlo


Devant deux pyramides, une Nina (jeune fille) vêtue du costume traditionnel tehuacana, est assise sur un rocher. Elle tient dans ses bras une maquette d’avion militaire. Ce jouet de guerre n’a rien d’anodin ; il rappelle l’importance qu’avait pour Frida l’engagement politique féminin dans la lutte populaire. 

Au-dessus des pyramides, l’artiste a représenté les deux symboles de la Lune et du Soleil. La dualité complémentaire du jour et de la nuit qui partage le ciel se retrouve jusque dans le rebozo de la jeune fille. À la manière du yin et du yang chinois, les triangles noirs s’opposent aux triangles blancs. À l’arrière-plan, le soleil darde ses rayons implacables sur le paysage désertique. De l’autre côté, la lune est occupée par la petite figure d’un lapin, celle que les anciens Mexicains croyaient discerner sur la surface de l’astre nocturne. Selon un mythe maya, un lapin aurait un jour sauvé la déesse Lune, préservant ainsi le renouvellement du cycle de la vie. 

La LUNE et le SOLEIL sont aussi présents dans les oeuvres ci-dessous.