Aimer librement sa vie parce qu’on peut la transformer à tout moment


Je termine aujourd’hui la session de 21 jours de méditation avec Deepak Choprah et Oprah Winfrey sur le thème des croyances : « Become what you believe ». Si vous souhaitez accéder aux enregistrements mp3, consultez ce lien

Et je continue d’observer l’impact de la méditation sur mon processus de création. (la photo de paysage est une prise de vues que j’ai réalisée en 2015 du pont Champlain de l’ïle de Montréal à partir de la route 132 en direction Ouest)
Modifier mes croyances change mon identité
Observer ses croyances pour les transformer amène à se reconstruire du point de vue identitaire. C’est ce que j’ai toujours fait , et ce depuis que j’ai pris mon indépendance à l’âge de 17 ans. J’ai cherché constamment à modifier mon monde selon ma foi en une vastitudede possibilités.
Croyances et construction identitaire sont intimement liées. Ce que je crois bâtit mes stratégies de vie et définit mon monde. Ce que je crois me pousse à interagir d’une certaine façon dans mes relations. Ma communication – donc mon langage, va se moduler en fonction de mes croyances et interprétations de ma réalité.

(les photos dans ce billet sont des prises de vues réalisées durant mes animations d’ateliers sur l’autoportrait dans les écoles du Québec depuis 2012)
L’acte de création change mon identité
Je me construis du point de vue identitaire lorsque j’opère une modification de ma perception  – que ce soit un changement ou un renforcement de mon schéma intérieur. Les études démontrent que l’acte de création active la construction identitaire lorsque la personne se place en état de création puis active une verbalisation concernant sa création.
Lorsque j’anime mes ateliers Autorittrato (http://atelier-autorittrato.blogspot.ca) en utilisant l’autoportrait comme vecteur identitaire pour les jeunes dans les écoles, j’opère selon une séquence de déconstruction, reconstruction, recadrage, verbalisation et appropriation. 
En clair, j’amène les jeunes à expérimenter la liberté d’expression, la projection de leur vérité intérieure, la reconnaissance de leur vécu et de leur droit à ressentir leur vécu authentiquement, la communication de ce vécu devant son groupe d’appartenance.  Un processus identitaire très puissant.
La méditation a les mêmes effets que la création

On reconnait que le langage prend une place prépondérante dans le cheminement identitaire. Donc la création sans verbalisation n’aurait pas ou peu de retentissement sur la définition de soi. Peindre sans en parler, modeler la terre sans y mettre de mots, dessiner sans interpréter l’oeuvre… seraient donc sans effet sur mon évolution ?

On dit que la méditation déstructure et transforme le rapport au temps. En plus de soulager l’anxiété, elle améliorerait le sommeil et stimulerait les fonctions cognitives dans le cerveau. Pour moi, l’acte de créer a les mêmes effets. La méditation m’offrirait donc les mêmes bénéfices que la création : 
  • échapper au temps linéaire pour vivre pleinement au moment présent, 
  • me construire une identité consciente et choisie vers un sentiment d’accomplissement.
Une école de liberté d’être : aimer la vie parce qu’on peut la transformer à tout moment exactement comme on veut la vivre. 

NOTE : Si vous êtes un créateur ou/et un pratiquant de la méditation qui lisez ces lignes, dîtes-moi s’il vous plaît comment l’acte de création est influencé par votre pratique de la méditation.