MÉDITER ET PRIER… FAVORABLES A LA CRÉATION

Il existe des études de plus en plus nombreuses qui s’intéressent aux zones du cerveau stimulées par les croyances religieuses. Ces zones seraient les mêmes que celles stimulées par le processus de création.

EXPÉRIENCES SUR LE CERVEAU

Les scientifiques ont étudié le fonctionnement du cerveau de religieuses qui se postent en prière, de moines tibétains durant leur méditation d’Unité avec le monde mais aussi de personnes épileptiques.

On observe que les lobes du cerveau destinés à se repérer dans l’espace se mettent au repos, confirmant que les individus opèrent une forme de dissolution pour se mettre en lien universel.

L’illumination aurait lieu dans les lobes frontaux. Dans l’étude du processus de création, c’est exactement le même phénomène de stimulation des lobes frontaux.

ÉMOTION ET ESTHÉTIQUE FONT APPEL AUX MÉMOIRES

Lorsque je crée, je suis d’abord en connexion avec mes émotions. Je me place dans mon instinct, guidée par mon intuition, pour laisser aller mes mains sur le support de création. C’est donc mon cerveau archaïque et très émotionnel qui est sollicité en premier lieu – ressentir, expérimenter, être alerte et stimulée pour agir. Puis mon cerveau au niveau procédural dirige le mouvement – savoir suivre un parcours dans ma création, faire des liens, raconter une histoire. Ensuite intervient ma mémoire symbolique – une multitude de sens, d’affects, de traces mémorielles se mêlent et s’affirment dans mon gestion de création. Enfin, mes savoirs conceptuels m’amènent à composer et hiérarchiser les éléments entre eux.

EST-CE QUE MÉDITER EFFACE MES MÉMOIRES ?

Méditer pour moi offre un bénéfice grandiose : celui de mettre les interprétations en pause, faire un break sur les histoires, prendre du recul sur la vie. À mes yeux, une méditation efficace joue un rôle de neutralisateur des émotions. Or, si les émotions sont un réservoir précieux pour créer et que mon cerveau doit être particulièrement stimulé dans son espace le plus primitif, est-ce que je me « peinture dans un coin » comme artiste en méditant ?

To meditate or not to meditate, that is the question…