Boostez votre revenu artistique pour 2015 !

L’argent ne pousse pas dans les arbres…

L’argent ne pousse pas tout seul. Vous devez cultiver votre terrain, votre jardin, votre verger… pour récolter les fruits que vous espérez.

Cultiver l’abondance implique de :

  • devoir préparer le terrain (faire le bilan puis faire un plan pour choisir les bonnes destinations), 
  • labourer pour semer (obtenir les informations pertinentes et regrouper les bons contacts influents), 
  • planter les graines (diffuser votre offre adaptée au bon moment et au bon endroit), 
  • arroser régulièrement (bâtir des relations durables avec vos diffuseurs et vos acheteurs), 
  • y mettre assez de lumière (maintenir votre conscience de l’abondance et affirmer votre confiance en pensées et en paroles) 
  • arroser régulièrement de votre sensibilité (partager largement votre histoire et émouvoir par votre passion artistique)

Viendra le temps de la récolte… et de la gratitude (reconnaitre et remercier ceux qui ont participé à votre succès), ce qui permettra de faciliter les prochaines semailles.

D’où vient l’argent ?

Plusieurs des experts que je suis en train de rencontrer et écouter ont en commun de conseiller de faire un plan. La première chose à identifier est de prendre conscience d’où vient votre argent. Pour le savoir, analysez vos 3 à 5 dernières années.

  1. Quelles sont les sources de vos revenus ? Les ventes d’oeuvres, les ventes de reproduction, l’enseignement, des commandes d’illustration ou de design, des consultations individuelles…
  2. Concernant vos ventes d’oeuvres originales, identifiez QUI vous a acheté et QUI vous a payé ? cela peut être des personnes différentes et vous voulez comprendre le processus de décision d’achat de vos clients.
  3. Pour chaque montant, identifiez comment et pourquoi vous avez vendu ?
  4. Pour chaque somme entrée, qu’avez-vous mis en place pour que cela fonctionne ? savez-vous le dupliquer, voire le multiplier ?
  5. Pouvez-vous évaluer les dépenses qui ont été nécessaires pour obtenir vos revenus ? quelles sont les dépenses hautement rentables ? y a-t-il des dépenses qui ne vous rapportent pas de ventes ? parmi celles-ci, est-ce qu’elles vous rapportent autre chose : de la notoriété, de nouveaux contacts, un meilleur niveau de professionnalisme…?

À quoi correspond votre revenu ?

Notez les sommes précises.
Puis découvrez les tendances remarquables
Observez-vous une augmentation progressive ou des fluctuations irrégulières.

Y a-t-il des évènements, des personnes, des situations… qui ont influencé vos résultats ? une galerie qui ferme, une bourse que vous gagnez, une exposition qui vous a mis en lumière, un évènement familial qui a bouleversé vos plans…

Comment se répartissent vos revenus ? quel est le pourcentage de vos cours, de vos éditions ou impressions, de vos produits dérivés (les cartes de voeux ou les giclées par exemple) ? est-ce que cette répartition vous convient ? qu’aimeriez-vous conserver, diminuer et augmenter ?

Faîtes la liste des personnes qui sont à la source de vos revenus. Maintenez-vous une liste de vos VIP et mettez-vous en place des actions qui permettent d’approfondir vos relations avec ces personnes-clés ?

Faîtes un plan

Tous les experts que je rencontre et écoute en ce moment ont ce point en commun : le premier conseil pour 2015 est d’écrire votre plan. La première condition pour augmenter notablement vos revenus artistiques est de rédiger votre plan et de mettre noir sur blanc les chiffres que vous voulez atteindre.

Combien voulez-vous gagner en 2015 ? comment voulez-vous que vos revenus se répartissent ? qu’est-ce que cela implique en termes d’actions, de cibles de personnes à contacter / fréquenter / mieux connaitre ? Vous allez découvrir que faire l’exercice concrètement vous met en phase avec les prochaines actions nécessaires.

Pour reprendre l’image du début de ce post, quelles graines allez-vous semer sur quel terrain ?

Laissez-moi vous aider

Si vous avez besoin de rédiger un plan précis, découvrir de nouvelles voies pour diffuser votre art, identifier des cibles potentielles, je peux vous aider par une consultation à mon studio ou par Skype. Vous pouvez me contacter en m’écrivant ici

Bonne chance !