Frida Kahlo à l’Orangerie de Paris

Une magnifique exposition où les oeuvres de Frida se trouvent situées pour la plupart d’entre elles dans une pièce intime à l’intérieur même de la grande salle principale de l’exposition. Comme si Frida était au coeur de l’événement par rapport aux oeuvres de Diego.

Ses oeuvres sont petites (en taille) et puissantes (en résonance) racontant avec onirisme son parcours de souffrance, d’amour inassouvi en épreuves physiques, de déracinement territorial en reconstruction identitaire, de désespérance profonde en ardent combat pour la vie, de choix de la mort comme compagne de plus en plus confidente…

C’est une exposition qui vous bouleverse, vous transporte, vous confronte. Frida dit la vérité et délivre son authentique témoignage au travers d’une production foisonnante et surréaliste.

Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón1 ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 à Coyoacán au Mexique et morte le 13 juillet 1954 dans la même ville, est une artiste peintre mexicaine. Son œuvre comporte environ 250 tableaux, très souvent de petits formats, un certain nombre ayant été peints alors qu’elle était alitée. Elle a peint beaucoup d’autoportraits, témoignant souvent de sa souffrance physique et morale, seule ou en compagnie d’animaux, parfois des portraits de famille. 

Frida Kahlo et Diego Rivera, de 21 ans son aîné, se marient le 21 août 1929. Diego Rivera, né le 8 décembre 1886 à Guanajuato et décédé le 24 novembre 1957 à San Ángel, un quartier aisé de Mexico, est un peintre mexicain connu pour ses fresques murales, principalement dans les bâtiments officiels du centre historique de Mexico, et pour son engagement politique. De 1913 à 1918, ses peintures sont d’inspiration cubiste, puis il revient à la figuration. Son voyage en Italie, en 1920 lui fait découvrir les fresques murales qui vont l’inspirer pour son oeuvre ultérieure la plus connue, ses immenses peintures murales. Il utilise pour cela les pigments traditionnels utilisés à l’époque pré-hispanique. Les thèmes traités sont sociaux et historique, concernant l’histoire récente du Mexique. L’inspiration est également politique avec la représentation du travail ouvrier.