Un article intéressant sur la démarche artistique par France Cantin sur son blogue La voie est livre…


Marcher vers l’autre : L’importance de la démarche artistique.

Démarche:  n.f.  Manière de marcher. Manière d’agir.  Manière de progresser.
La démarche pour l’artiste vient éclairer sur sa façon d’avancer vers nous.  Sur ce qu’il ou elle a à dire, sur ça façon d’interroger le monde et sur sa façon de le communiquer.
Les objections courantes:
Bien des artistes sont rebutés par l’idée d’exprimer en mots ce qu’ils essaient de faire en images.  Est-il vraiment nécessaire d’expliquer?  Le spectateur ne devrait-il pas se laisser guider par sa propre perception?  Oui et non.  On pourrait voir le texte de démarche comme une introduction ou un guide.  Ce qui est nouveau ou étranger peut parfois échapper à la compréhension.  La démarche permet d’engager cette conversation avec l’autre.  Amener l’autre à entrer dans notre univers créatif.  Nul besoin de tout expliquer.  Il faut en effet laisser sa part de réflexion et d’extase à celui ou celle qui regarde.
Bien des artistes diront aussi que leur art est insufflé par l’émotion et ne devrait en aucun cas être rationalisé.  L’artiste selon moi gagne toutefois à  faire l’effort de rationaliser sa démarche, ne serait-ce que pour aider à la progression de son art.  Tout comme dans la vie, nos émotions peuvent parfois nous enfermer en nous-mêmes et nous empêcher d’avancer en s’imposant à nous sans cesse de la même façon.  Les émotions deviennent un moteur essentiel de création lorsque nous faisons l’effort de les comprendre.  Il ne s’agit pas de les étouffer, bien au contraire, mais de nous propulser à travers elles.
 À quoi peut bien servir une démarche?
C’est d’abord un outil de travail précieux.   Elle permet à l’artiste de clarifier et faire avancer sa réflexion.  Elle peut être issue d’une introspection personnelle.  Qu’est-ce que je veux dire? D’où viennent ces thèmes qui m’obsèdent, quelle est leur signification pour moi?  Il peut être intéressant d’aller voir ce que d’autres ont dit à propos de vos thèmes, chercher du côté des citations, de la signification symbolique et aussi du côté du travail d’autres artistes.  Cherchez votre inspiration là où votre instinct vous guide.  Votre intérêt peut se situer à plusieurs niveaux: politique, social, psychologique, philosophique, etc.  Il peut être principalement esthétique.
Dans tous les cas, vous devez définir au moins pour vous-même ce que vous voulez communiquer aux autres par votre art.  Il est intéressant aussi de définir vos influences, votre place par rapport aux artistes ou courants qui vous ont marqué.  Il est bien sûr de mise de parler de votre processus créateur, votre exploration technique, l’utilisation que vous faites des médiums et de vos préoccupations esthétiques.  Soyez curieux du travail des autres.  Discutez de votre démarche avec eux.  C’est souvent le meilleur moyen de faire avancer votre réflexion.
Votre texte devrait être révisé régulièrement, parce que le travail de création peut parfois évoluer rapidement.  Une situation bien désarmante  pour un jury que d’être confronté à une démarche intéressante et à des oeuvres qui le sont autant sans pouvoir faire le lien entre les deux.  Vous voudrez probablement aussi l’adapter à différents contextes, en fonction des gens à qui vous vous adressez.  Insistez aussi sur ce qui vous distingue.  Un peintre qui dit peindre parce que ça lui permet de s’exprimer ou parce qu’il aime la couleur n’attirera pas particulièrement l’attention.  Finalement, il faut distinguer le texte de démarche de votre notice biographique.  Il parle plus de votre travail que de vous.  Nul besoin de revenir sur votre parcours.  Le texte de démarche est une création en soit.  Il est aussi le reflet de ce que vous êtes et de votre style.  Soyez sincères.  Si un style plus poétique ou intellectuel est acceptable dans le contexte, il n’est cependant pas du tout obligatoire.  Soyez vous-mêmes et surtout concis et clairs.
Le texte de démarche constitue aussi un élément incontournable de la mise en marché et de la mise en valeur du travail de l’artiste.
Chaque fois que l’artiste est confronté à un processus de sélection, que ce soit pour un prix, une bourse ou pour une exposition, il devra fournir un texte de démarche.  Qu’on le veuille ou non, il est pratiquement incontournable.  Il donne crédibilité et sérieux à votre travail.  Il en facilite la compréhension.
Le texte de démarche sert aussi à présenter et mettre en valeur votre travail au public – lors d’une exposition, par exemple.  Il vous aidera aussi à mieux répondre aux demandes des médias.  Il guide le spectateur vers une compréhension plus sentie et plus approfondie de ce qui est montré.  Il lui permet de se sentir concerné et de développer son propre jugement ainsi que sa propre expérience de l’oeuvre.  Si vous souhaitez qu’on se penche sur votre travail, votre démarche doit susciter intérêt et curiosité.
extrait du blogue LA VOIE EST LIBRE  http://lavoieestlibre.wordpress.com