Ma parole : me tenir debout pour ma dignité

nadianadegetemoigneJusqu’à présent, je n’avais pas mis en lumière cette facette de ma vie où j’ai dû survivre à la maltraitante familiale et à l’inceste, à la violence quotidienne et à la négligence grave.

Alors que je vis depuis 15 ans au Canada en menant pacifiquement ma carrière artistique, j’ai reçu depuis le mois d’avril 2012 de nombreuses menaces directes venant de cette famille qui orchestre une campagne de diffamation et de harcèlement envers mon entourage.

L’objet de ce déchaînement soudain ? Cette vidéo ci-dessous.

Cliquer ici pour voir la vidéo sur YouTube

J’ai accepté de témoigner en donnant cette entrevue. Elle a été enregistrée à mon atelier à l’occasion de l’exposition de mes oeuvres durant « Revivre après le crime » à la Galerie OFF de Montréal pendant la Semaine de sensibilisation aux victimes d’actes criminels en avril 2011.

Je suis engagée à me tenir debout pour ma dignité et à refuser de me taire et de taire l’insupportable réalité de mon enfance martyre. Je n’en fais pas une croisade et j’ai d’autres chats à fouetter que de ressasser les horreurs d’une jeunesse concentrationnaire. La police et la justice ont été nécessaires pour que je réussisse à sauver ma vie de cet enfer. Ma résilience est exemplaire et je suis fière de me tenir debout pour ma dignité.
C’est pourquoi je vous encourage à visionner cette vidéo pour entendre mon témoignage et à la propager, si cela vous semble une source d’inspiration pour quiconque veut reprendre son pouvoir en prenant la parole. Arrêtons de nous taire…

Portrait-témoignage de l’artiste Nadia Nadège concernant l’inceste, l’art et la résilience. 

Ci-dessous, ses dessins dont la série est intitulée LE DIRE CRÛMENT PARCE QUE C’EST ARRIVÉ CRÛMENT