Définir sa démarche artistique quand on débute


Pour les jeunes artistes ou ceux qui se lancent en tant qu’artistes, qui veulent en faire leur activité principale ou leur mode d’expression privilégiée, il n’est guère facile de se définir. Et vous devrez le plus souvent par écrit, car on demande généralement une démarche artistique sous forme d’un document à joindre à son CV.

  • Préliminaires : écrire. Il y a plusieurs trucs pour écrire quand on n’a vraiment pas le goût de le faire. Vous enregistrer en train d’expliquer à voix haute votre travail, travailler avec une carte mentale (mind mappig), faire des listes d’idées, noter comment les autres parlent de votre travail, lire les démarches artistiques des créateurs qui sont proches de ce que vous faîtes…
Première étape : explorer pour vous trouver. Trouver sa discipline mais aussi son medium, sa pratique de préférence et son medium favori. Avant de vouloir se définir (ou de devoir le faire parce qu’on vous demande une démarche artistique), l’essentiel est de savoir ce qui vous allume, ce qui fait vibrer votre geste créatif. Et vous ne pourrez pas faire l’économie d’explorer, de tester, d’essayer de nouvelles voies pour découvrir ce qui vous rend unique. 
Ce ne sont pas les professeurs d’université, les enseignants d’écoles d’art, les mentors et les conseillers de tout poil qui vous diront qui vous êtes. Vous seul pouvez vous définir… tous les autres ne sont que des influences. 
Seconde étape : vous questionner (lisez mon article principal sur la méthode pour écrire sa démarche artistique : http://le-blogue-de-nadia-nadege.blogspot.com/2010/10/quest-ce-quune-demarche-artistique.html). 
Vous poser les bonnes questions. Et pourtant nous ne devrions pas avoir à justifier notre création, cet élan qui vient des tripes, du coeur ou de notre choix de langage et de discours. Mais notre monde contemporain exige que l’art tienne un discours pour être légitimé. Donc on doit en passer par là. En premier lieu, pourquoi créer ? avec quoi (médium) ? selon quel processus ? Approfondissez votre observation du processus que vous suivez quand vous créez : commencer, choisir un thème ou un sujet, construire, déconstruire, recouvrir, déchirer, foncer ou éclaircir, simplifier ou composer, démontrer quelque chose ou projeter un concept ou bien provoquer un ressenti, terminer, installer, mettre en scène…

Troisième étape : vous situer. Qui sont vos influences, vos enseignants, vos sources d’inspiration, vos thèmes et axes principaux ? votre famille artistique ou culturelle ? Vous situer va vous permettre de mieux mesurer les ressemblances et affiliations pour mieux faire ressortir ce qui vous distingue.

Quatrième étape : définir l’objectif de votre démarche artistique. Voulez-vous obtenir une reconnaissance par vos pairs, une inscription dans un établissement d’enseignement, remporter des concours, être sélectionné pour une exposition ? Car votre démarche est un texte qui vous présente… à des lecteurs. Qui va vous lire ? que voulez-vous provoquer comme réponse ?
Cinquième étape : regrouper vos textes et en faire des petits paragraphes. Voir les exemples que je donne dans http://le-blogue-de-nadia-nadege.blogspot.com/2010/10/quest-ce-quune-demarche-artistique.html

  • Conclusion : travailler sa démarche artistique est une oeuvre en soi et toujours en réévaluation mais vous devez pouvoir présenter un texte de base. Restez simple, rendez vous compréhensible, et prenez rendez-vous avec moi pour une consultation si vous avez l’impression de ne pas aboutir.

Ma démarche ici : http://www.nadia-nadege.com/