POURQUOI PAS ? Parce que…


Abraham a installé devant son magasin une grande pancarte : « Ici, 20 % de remise. » Alors Jacob, qui tient un magasin presque à côté, accroche une pancarte un peu plus grande où il a écrit : « Ici, 30 % de remise. » Et puis arrive Samuel, qui est propriétaire du magasin situé entre les deux autres. Il voit les deux pancartes et il se dit Impossible de descendre plus bas. Alors il met une grande banderole au-dessus de sa porte indiquant : « Entrée principale. »

Ainsi peut-on toujours trouver ce juste milieu dont parleNT les bouddhistes sous le terme de troisième voie.Troisième voie parce qu’elle se situe entre deux extrêmes.Celui de la recherche du plaisir par l’accumulation dans la matérialité.Celui de la recherche de sens par la discipline vers la spiritualité.

Mais c’est aussi la Voie du Milieu partagée entre l’effort et le non-effort.Dans une démarche artistique, on connaît tous ces moments d’apogée dans la production.Suivis de ces instants de non-effort.Des néants incontournables, des vides de sens, des riens indéfinis…

En tant qu’artiste, nous devons constamment marcher sur la Voie du Milieu.En conséquence, perpétuellement naviguer de gauche à droite et de droite à gauche, de haut en bas et de bas en haut, de dimensions en rétractions.Perpétuellement naviguer entre explications et justifications, justifications et adaptations, adaptations et rebellions, rebellions et intégrations…
Ajustant notre volant comme nous le faisons automatiquement à chaque seconde pour rester dans la trajectoire de la route.

Ainsi naviguons-nous toujours entre le « Pourquoi? » et le « Parce que… »Pour et Quoi nous laissent dans un questionnement sur la matière et la réalité, la raison et le raisonnable, l’utilité et la justification, le motif et la motivation.Être humain consiste à chercher sans nulle cesse une signification aux choses, aux événements, aux gens même – mais pire, à devoir donner sens à nos significations. Et dans tout ce fatras de bouillonnement mental, le seul « Parce que… » satisfaisant est celui de l’enfant qui vous répond en haussant les épaules « Pass-keu ! »

Pour 2009, donnez-vous un break.Pourquoi votre vie va-t-elle se dérouler ainsi ? Parce qu’elle est ainsi.Exactement ainsi. Et pas autrement.Exactement comme elle est. Et comme elle n’est pas.Les gens sont exactement comme ils sont. Et exactement comme ils ne sont pas.Ça laisse soudain un espace pour respirer. Libéré. Libre. Et prêt à créer à partir de rien…

On demande à David : « Pourquoi les juifs répondent-ils toujours aux questions par d’autres questions ? »Et le juif répond : « Pourquoi pas ? »