L’interview efficace

Ø Bon à savoir :
La meilleure interview est celle ou vous surprenez le journaliste, en lui transmettant de nouvelles informations que vous savez qu’il ne possède pas. Pour réussir ce tour de magie, réservez régulièrement des informations chiffrées (études, sondages, statistiques internes, tableaux comparatifs ou déclarations de personnalités) que vous délivrez uniquement lors de vos interviews.

Quelques clés

1. Renseignez-vous sur la publication ou écrira le journaliste:

· Lectorat ou audience du média
· Type de sujets traités par le média
· Chronique ou sera publié l’interview
· Type du journaliste : généraliste ou spécialiste, permanent ou pigiste
· Présence d’un photographe et qualité de ses parutions

2. Certains journalistes communiquent les questions à l’avance. N’hésitez pas à les leur demander, afin de préparer votre interview.

3. Préparez une Q&A (questions and answers) sur tous les points que vous voulez aborder mais aussi sur les points qui pourraient être critiques, ceux que vous ne souhaitez pas aborder et les angles que vous voulez privilégier

4. Isolez-vous quelques minutes avant l’interview et concentrez-vous pour être sûr des messages importants que vous souhaitez que le journaliste retienne.

Ce qu’il faut faire

· Préparez un maximum de 3 messages que vous voulez transmettre au journaliste, et n’hésitez pas à les répéter au fil de l’interview .
· Parlez lentement en laissant des silences… le journaliste prend des notes.
· Soyez précis, et donnez des exemples concrets avec des chiffres pour appuyer vos propos
· Vérifiez toute information avant de la communiquer à un journaliste
· N’hésitez pas à demander une clarification au journaliste sur une question que vous n’auriez pas comprise. Si vous ne connaissez pas la réponse à une question, indiquez au journaliste que vous reviendrez vers lui ultérieurement
· A la fin de l’interview, laissez un numéro de téléphone ou une adresse email où le journaliste peut vous joindre s’il a besoin de précisions ou s’il a d’autres questions

Ce qu’il ne faut pas faire


· Ne dites jamais « aucun commentaire ». Le journaliste essaiera de reposer – différemment – la même question pour obtenir une réponse
· Ne vous précipitez pas lorsque vous répondez aux questions
· N’en dites jamais trop. Vous voulez maintenir sa curiosité.
· Ne donnez pas d’informations « off the record » sous le couvert de la confidentialité.é Un journaliste est là pour découvrir les informations cachées.

Publié pour la première fois pour ANV

Septembre 2008