UN CERVEAU COLLECTIF POUR RÉUSSIR

UN CERVEAU COLLECTIF POUR RÉUSSIR

De nombreux ouvrages qui traitent de la réussite tant professionnelle que personnelle suggèrent le principe du cerveau collectif, cette façon de réunir autour de soi une équipe idéale et dynamique comme un véritable réservoir de ressources.

Pour entreprendre, pour faire fortune, pour réussir un projet…, il est reconnu qu’il vous faudra « réseauter » et mettre en place d’une façon ou d’une autre une équipe, un noyau, un groupe sur lequel vous appuyer.

Dans le livre Millionnaire Minute, Mark Hansen parle de l’équipe de rêve qui créera un puissant effet de levier. « Le succès ne s’atteint pas en solo – c’est quelque chose qui se partage. … œuvrer avec une équipe dont les membres partagent le même rêve… »

Dans l’ouvrage La Force du Focus, les auteurs parlent des groupes Mastermind : « une formation de 5 ou 6 personnes qui désirent développer d’excellentes relations à long terme, dont le but premier est d’établir pour eux un soutien émotionnel, personnel et professionnel »

Mais c’est dans le classique Réfléchissez et devenez riche que Napoléon Hill parle de cerveau collectif en attribuant l’idée à Dale Carnegie (auteur, entre autres, de Comment se faire des amis). « Plusieurs cerveaux en interaction harmonieuse développent une énergie qui profite à chacun des cerveaux de ce groupe »

Au-delà de la synergie que procure immanquablement un groupe – et de la puissance qui en découle, c’est au concept d’écoute (comment vous écoutez le monde et comment le monde vous écoute) que les chercheurs californiens font référence. Quant à moi, je parle de Conseil des Sages aux entrepreneurs que je coache.

Constituer son cerveau collectif

Il s’agit donc que vous commenciez à observer le type de personnes dont vous vous entourez. Et comment ces personnes parlent de vous… Comment savoir ce que les autres disent de vous, donc comment ils vous écoutent ? En leur demandant, tout simplement.

Un exercice du cours Expression de soi et Leadership proposé par Éducation Landmark permet de vous faire une idée de l’écoute que votre entourage cultive. Il s’agit de faire de 10 à 20 rapides entrevues où vous posez 4 questions de base, puis de remarquer ce qu’il y a de commun dans les réponses de vos connaissances et relations.

Une fois que vous avez identifié les vecteurs de communication les plus fréquents vous concernant, les thèmes récurrents, les qualités et les lacunes les plus souvent nommées, vous pourrez les comparer avec la liste de vos valeurs et principes les plus fondamentaux. Vous pourrez aussi identifier vos façons d’être qui peuvent être différentes d’un milieu à l’autre ou d’une communauté à l’autre.

Est-ce que vous êtes entouré de personnes essentiellement positives, en harmonie avec le futur que vous voulez créer pour votre travail autonome ou votre petite entreprise ? se comportent-elles comme un soutien indéfectible envers vos projets, vos buts, vos rêves ? vous stimulent-elles vers le meilleur en vous ? vous amènent-elles de nouvelles idées, de nouveaux points de vue ? vous incitent-elles à vous regarder en face, à transformer votre attitude, à prendre responsabilité de votre destinée ?

Tenez compte des réponses et constituez-vous un cerveau collectif en choisissant avec soin ses membres. Inventez ensuite une structure de partage d’expériences et de communication qui va permettre à chacun – y compris vous – de réaliser plus vite et plus facilement vos rêves. Réunion mensuelle, appel conférence hebdomadaire, retraite trimestrielle…

Quelques exemples

Je coache actuellement une designer de mode internationale et son équipe de rêve, son cerveau collectif, a commencé à produire des résultats inattendus (en dépassant toutes ses attentes) avant même que son plan d’affaires soit terminé.

Je commence à accompagner une jeune artiste qui découvre qu’elle n’est pas entourée des ressources appropriées pour elle et se repositionne pour recevoir le soutien que mérite son talent.

Un planificateur financier vient de tripler son année après avoir créé son Conseil des Sages, et chaque membre a obtenu une expansion notable des revenus… du fait de l’augmentation de leur estime de soi et de leur capacité d’action décuplée.

Créer un cerveau collectif demande une démarche simple mais méthodologique qui passe par des étapes que tous connaissent mais que peu prennent le temps de réaliser : définir sa vision, identifier sa mission, positionner son activité professionnelle, planifier ses objectifs et créer les structures de soutien nécessaires.

Le cerveau collectif permet de prendre une plus grande vitesse d’exécution à n’importe laquelle de ces étapes – il exige la générosité du partage, l’habileté d’être en relation de façon authentique, le courage de se montrer vulnérable et l’audace de croire qu’on peut réaliser ses rêves et bien gagner sa vie avec.

Nadia Nadège