Oui pour l’écran, pour VOIR

Ce serait fantastique de pouvoir montrer autre chose que l’art par le recyclage, le détournement d’objets, l’accumulation de ferrailles, le collage de plusieurs couches de matériaux récupérés… non pas que cet art ne soit pas intéressant mais tout ce qui se montre dans les musées et tout ce qui est reconnu dans les médias exprime un univers sans couleur ! Dès que nous allons visiter les régions, les galeries explosent de couleurs abstraites ou figuratives, mais de couleurs qui expriment la vie, la beauté de la vie, les émotions que nous avons tous en dedans de nous, ces émotions presqu’interdites dans l’art qui reste cérébral, froid, inexpressif, observateur ou cynique. À quand les couleurs et l’art visuel comme le moyen de se laisser toucher, de se laisser entrer dans les émotions douces ou intenses mais les émotions qui font que nous sommes vivants. Et le chauffeur de taxi que j’interrogeais sur les couleurs et qui me disait que les couleurs laissent place à l’expression des émotions au risque de laisser monter la violence… à celui -là je dis : exprimons donc la violence dans la couleur, cela la libérera sainement. Car quand je vois l’art aujourd’hui, beaucoup de nihilisme et de déni ressortent de cet univers que je vis personnellement comme une violence, un baillon à l’expression réelle, un obstacle à vibrer, à ressentir, à vivre même parfois. Pourquoi donc le suicide est-il en hausse ? Parce que presque plus personne ne croit avoir encore le droit de s’exprimer et encore moins de gens ne se donnent le devoir d’écouter et d’accueillir l’autre avec simplicité et amour. Reprenons la couleur comme une expression fondamentale de la vie…. et pourquoi pas sur les écrans de nos taxis ? Ça s’arrête en juin… dommage.