84 objets, 130 pièces… pour VOIR

30 créations ou 84 objets ou 130 pièces pour montrer une créativité qui sort de l’ordinaire. La lumière et la transparence valorisent les textures et les motifs. Designer en même temps que créateur, voilà un artiste qui a su créer de l’abondance et se faire reconnaître dans le monde entier. Mais voilà la chance du design qui permet de reproduire industriellement une oeuvre, de la faire circuler et de la faire vivre dans diverses formes et divers usages. Dans un petit cours sur l’art de créer, la première suggestion était de comprendre que l’artiste et le créateur ne créent jamais à partir de rien – comme la mythologie populaire tend à le faire croire. L’inspiration vient des promenades dans les musées, des explorations des courants de continents différents, de la découverte de bijoux étrusques ou de l’observation des architectures urbaines. Donc pour créer, allons musarder en admirant les escaliers montréalais et leurs quarts de spirales quasiment sacrées, les mansardes de couleurs vives des maisons peintes, les saris des indiennes sur la Main et les boubous des noires africaines dans les marchés d’été, les cartes géographiques de l’Ancien Monde ou les graphiques d’électrocardiogrammes… Autant d’ondes de choc pour réveiller les neurones (d’ailleurs les photos de scanners de cerveaux en ébulltion sont des sources de couleur extraordinaires) et autant de voyages de l’oeil pour ensuite rendre sur n’importe quel support des motifs et des symboles. J’étais allée visiter une exposition étrusque au Musée Pointe-à-Calliere et j’en étais revenue la tête pleine de lettres étranges, prétexte à création de signes et de dessins. Cette exposition ouvre l’oeil à des formes imprimées dans la matière et façonnées dans des amas de fils et de tissages. Profitez-en pour visiter aussi le site de Long House auquel il participe : http://www.longhouse.org/ larsen.ihtml